L’Agence Nationale d’Information Logement (ANIL), nous communique

23 avril 2019

Au sommaire du dernier Habitat Actualité

ÉTUDES et COMMENTAIRES

De nos partenaires

Vous pouvez ouvrir chaque chapitre de cette lettre d’actualité de l’ANIL, en cliquant sur chaque ligne.

La gestion des dépenses fiscales en faveur du logement

Rapport Cour des comptes CGLLS

Évaluation de la réglementation thermique 2012 dans les bâtiments neufs en vue de la prochaine réglementation environnementale

La Relève scientifique saison #1 | Quinze jeunes chercheurs renouvellent l’approche de la politique de la ville

Les mobilités résidentielles en France : tendances et impacts territoriaux – Rapport de l’Observatoire des territoires 2018

Vulnérabilité énergétique liée aux logements – Rigueur climatique dans les Alpes, pauvreté sur le littoral

Conditions et dépenses de logement selon le niveau de vie des ménages

Bénéficiaires de revenus minima garantis : les allocations logement réduisent de moitié le poids des dépenses de logement

Le surendettement des ménages

Bilan statistique des prêts à 0 % émis en 2017

ACTUALITE JURIDIQUE

Loi
Financement
Fiscalité
Location
Publics en difficulté
Habitat dégradé
Contrats
Assurance construction / Assurance habitation
Copropriété
Qualité de l’habitat
Urbanisme
Professionnels
Droit général

FENÊTRE SUR …

Les acteurs :

FNAR

Groupement d’intérêt public Europe des projets architecturaux et urbains

Comité d’évaluation scientifique et technique du domaine « habitat, aménagement, villes et territoires »

ÉDITION

Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales

ANIL

ADEME

AQC

CEPRI

FNCCR

>>>Téléchargez Habitat Actualité n° 167 au format pdf (22 p. 854 ko).

 

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Le jongleur de Notre Dame de Paris

16 avril 2019

.

LE JONGLEUR DE NOTRE-DAME DE PARIS

 

Je suis jongleur à NOTRE-DAME DE PARIS.

Et pendant que je jonglais sur le parvis,

Entre les contrevents des portes de Marie,

Pour notre bonheur, notre enfant vint à la vie.

Famine, misère, froid dure,  nous font la vie.

Mais par la Vierge, la mort ne nous l’a ravie.

Je ne sais pas prier en latin, Mon Seigneur :

Au pied de la Cathédrale, je suis jongleur …

Mais, dites-moi, comment rendre grâce à Marie ?

 

                        Le Seigneur sourd m’a dit :

                        « Lesalvérégina,

                         Lesalvérégina,

                         est le chant à Marie. »

 

Vous qui allez en draperie, Messire Bourgeois,

Pendant que nous les gueux, nous mourons fous de froid.

Pour aller à Matines, vous savez jeûner ;

Quand pour survivre nous manquons de déjeuner.

Maître, vous qui sur terre aurez si bien vécu ;

Je ne veux point aujourd’hui vos brillants écus.

Je ne sais pas prier en latin, Mon Seigneur :

Au pied de la Cathédrale, je suis jongleur …

Mais, dites-moi, comment rendre grâce à Marie ?

 

                        Le bourgeois au nez m’a rit :

                        « Le Sal-vé-ré-gi-na,

                         Le Sal-vé-ré-gi-na,

                         est-le-chant-à-Ma-rie … »

                                                                                      

Vous qui allez en destrier, Beau Chevalier ;

Tandis que, par monts et par vaux, je vais à pied.

Vous allez guerroyer, en armure d’argent ;

Quand nous n’avons que la peau, nous les pauvres gens.

En dentelle, vous priez Dieu, fiers bataillons !

Notre « Hommage » est piteux, nous les hères en haillons.

Je ne sais pas prier en latin, Mon Seigneur :

Au pied de la Cathédrale, je suis jongleur …

Mais dites moi, comment rendre grâce à Marie ?

 

                   Le Chevalier m’a dit :

                        « Le Salv ‘, et, Régina,

                         Le Salv ‘, et, Régina,

                         est le chant à Marie ! »    

 

Evêque, vous qui allez en Mitre et Crosse,

Bénir de vos doigts gantés notre « ptit » gosse.

Vous qui soignez nos misères par le bûcher.

Sourcilleux sur le Chapitre, et prompt au Duché.

Vous qui savez tous les livres et parler à Dieu ;

Apprenez-moi le « Chant des anges radieux » !

Je ne sais pas prier en latin, Mon Seigneur :

Au pied de la Cathédrale, je suis jongleur …

Mais, dites-moi, comment rendre grâce à Marie ?

 

                   L’évêque m’a appris :

                         « Le Salvé Régina,

                           Le Salvé Régina,

                           est le chant à Marie. »

 

Je suis ton jongleur, NOTRE-DAME DE PARIS.

Et pendant que je jonglais sur le parvis,

Entre les contrevents de tes portes, Marie,

Pour notre bonheur, notre enfant vint à la vie.

Mais par toi, Vierge, la mort ne nous l’a ravie.

Je ne sais pas prier en latin : mon malheur.

Au cœur de ta Cathédrale, je suis jongleur …

Voilà comment moi, je te rends grâce, Marie.

 

                        Et tout Paris a dit

                        Que pour elle il jongla,

                        Il jongla, il jongla …

                        C’était son chant à Marie … …                                             

 

Texte composé et déposé à la S.G.D.L. en 1975 par Christian-Paul LAÎNÉ et déclamé chaque soir de 1975 à 1978, dans le square de l’évêché de Notre Dame de Paris devenu le square Jean-XXIII, au pied de la fontaine de la Vierge et son enfant.

C’était en compagnie du merveilleux enchanteur, chanteur et joueur de cithare, Michel de CLARENS qui nous interprétait son anthologie de la poésie française, et du tendre et émouvant mime Jean-Philippe SMET (homonyme de Johnny Hallyday) qui nous faisait son récital des poésies de Jacques PRÉVERT.

De temps à autre, spontanément à notre invitation, en improvisation depuis notre public, se joignaient à nous pour une soirée deux violonistes, ou une flutiste, ou un joueur d’harmonica, ou un joueur de luth, ou une danseuse bohémienne et son tambourin, ou un grillot africain avec sa kora, ou un italien avec sa mandoline, ou un indou avec son sitar …

Mais il fallait être discrets et avoir terminé avant 22 heures pour ne pas déranger les voisins.

Christian-Paul LAÎNÉ y racontait l’histoire des véritables poètes maudits qu’étaient les Jongleurs (poètes jongleurs) comme RUTEBEUF qui (du XII au XIIIème siècles) étaient des « clercs vaguants » qui versifiaient officiellement en latin et en français la vie des saints.

Mais, dès que la police tournait le dos, ils se transformaient en journalistes allant de ville en ville pour dire leurs poèmes polémiques et satiriques, pour dénoncer les abus commis par toutes les autorités.

De nos jours encore, en Amérique Latine, dans les pays sous dictature, une guitare cachée sous le comptoir du cabaretier, attend la venue d’un « juglar » qui viendra un soir chanter les misères du peuple et dénoncer les exactions qu’on lui fait subir.

Le poète jongleur joue dangereusement autant avec les mots qu’avec sa vie face aux tyrans.

Le maire de Pais, Monsieur Jacques CHIRAC, durant son mandat a interdit l’accès libre aux artistes le soir dans ce square, qui durant des siècles avait donné hospitalité, refuge et protection aux condamnés, aux proscrits, aux bohémiens, et aux poètes, en faisant sceller  sur son périmètre de lourdes et hautes grilles.

Pour les poètes d’occasions, c’était déjà une petite tragédie de perdre l’usage nocturne de ce square où se réunissaient autour de quelques artistes, un public fin et discret qui aimait la poésie.

Mais ce 15 avril 2019, c’est une immense tragédie d’avoir vu, sans rien pouvoir faire pour l’arrêter, l’incendie de notre cathédrale de cœur, la cathédrale Notre Dame de Paris.

 

Pour illustrations de ce texte, cliquez sur ce lien :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Square_Jean-XXIII

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Pose de nouveaux compteurs individuels d’eau chaude et d’eau froide, avec pour mesurer vos consommations des relevés électroniques à distance

10 avril 2019

.

Si vos compteurs d’eau chaude et d’eau froide se trouvent dans le couloir de l’étage, les agents de l’entreprise OCEA, pourront changer vos compteurs d’eau sans votre présence.

Mais vous, ce jour là, suivez bien tout de même les instructions :

  • Ne laissez pas la machine à laver en fonction
  • Fermez vos robinets du cuisine et de salle de bain
  • Ne tirez pas sur la chasse d’eau des WC pendant la durée de la coupure

Si vos compteurs d’eau chaude et d’eau froide se trouvent dans votre logement ; les agents de l’entreprise OCEA, ne pourront pas changer vos compteurs d’eau sans votre présence, ou une autre personne majeure qui sera là pour vous représenter, le jour du passage des agents d’OCEA.

Même si ce jour là vous êtes présent, ou qu’une personne majeur vous représente : suivez bien tout de même les instructions :

  • Ne laissez pas la machine à laver en fonction
  • Fermez vos robinets du cuisine et de salle de bain
  • Ne tirez pas sur la chasse d’eau des WC pendant la durée de la coupure

Si vous ne pouvez pas être présents le jour des changements de vos compteurs d’eau ; prenez contacte avec votre gardien.

 

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Note aux locataires de la part de HDS Habitat – OPH, pour modification des provisions de charges

9 avril 2019

.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Suite à notre demande du 11 mars 2019, les terrasses de la Résidence pour Personnes Âgées « La Résidence du Parc », ont été nettoyées.

4 avril 2019

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Monsieur Hacen KERD, qui habite au 52, Bd de Pesaro de la résidence Fraternité, nous a alerté sur l’état de saleté des terrasses des toits de la RPA « Résidence du Parc » qui se trouvent sous ses fenêtres.

Ces terrasses sont très sales, car couvertes de détritus en tous genres (des bouteilles, des sacs plastiques, des couches culottes remplies, etc.) jetés depuis les étages supérieurs par certains locataires de la résidence Fraternité.

Ces incivilités transforment ces terrasses en décharges insalubres qui en été dégagent sous les fenêtres de Monsieur Hacen KERD des dangereuses odeurs de puanteur qui lui donnent des vertiges et rendent malade sa famille.

Aussi, nous avons prié Monsieur Mohammed SELMET de bien vouloir faire nettoyer rapidement ces terrasses, ainsi que les casquettes verrières (ou vérandas de sécurité) de la résidence Fraternité qui sont dans le même état, pour les mêmes raisons.

D’autre part, nous avons également indiqué que des locataires nous informent que la sortie de l’air de la ventilation de la VMC de ces terrasses vibre et fait du bruit. Elle devait être nettoyée et révisée. Son entretien est désormais en cours.

Pour le nettoyage des terrasses, Monsieur Mohammed SELMET a aussitôt demandé l’intervention de l’entreprise chargée de ces types de nettoyages sur ce secteur. Elle  à commencé le nettoyage des terrasses le 25 mars, pour terminer le 28 mars 2019.

Monsieur Hacen KERD et sa famille sont soulagés et aussi heureux que tous leurs voisins de la résidence Fraternité qui logent au dessus de la RPA Résidence du Parc, autant que les personnes âgées qui y vivent..

Les casquettes verrières seront nettoyées dans le courant de la semaine qui suit, avec le concours d’un véhicule nacelle.

Il persiste le problème récurrent de devoir mobiliser les habitants et leurs enfants de nos résidences pour qu’ils nous aident à faire front contre les incivilités qui mettent en danger la santé de tous les locataires.

Il n’y a pas que les enfants qui méritent de devoir être éduqués. On trouve des kilos de philtres et mégots de cigarettes jetés par les fenêtres tout au tour de nos résidences. Ils remplissent nos espaces verts (qui sont pourtant entretenus) en les transformant en immenses cendriers. De nombreuses cigarettes allumées jetées par les fenêtres se retrouvent sur les balcons des voisins et mettent parfois le feu à ce qui s’y trouve.

Nous souhaitons, pour l’intérêt, l’hygiène et la sécurité de tous, un retour à un peu plus de civisme.

 

Christian-Paul   LAÎNÉ

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Moteur et câbles d’un vieil ascenseur changés par du matériel neuf au 62, Bd de Pesaro

4 avril 2019

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au 62, Boulevard de Pesaro de la résidence Fraternité, les locataires sont heureux de constater que le moteur et les câbles de l’un de leurs deux vieux ascenseurs leur soit changé par du matériel neuf.

Cela fait des envieux dans la résidence …

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Encore du vandalisme …

3 avril 2019

.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

.

Madame P. nous écrit :

.

Bonjour Monsieur Laîné.

Un nouveau problème de vandalisme à vous soumettre pour entrer dans l’immeuble ce jour.

Décidément, nous n’avons pas de chance au 64 bd de Pesaro. Le boîtier de l’interphone d’accès en bas, à la porte d’entrée a été « neutralisé ».

Les 3 boutons ne fonctionnent plus. Celui d’appel est collé. On ne peut donc plus appuyer pour appeler un appartement. Les 2 autres, ceux des flèches directives, sont enfoncés, ainsi tous les noms défilent en continue … Je vous joins une photo, mais on n’y distingue pas bien le problème.

De ce fait donc, les personnes qui n’ont pas le badge ne peuvent accéder  (les livreurs, la poste, le médecin ou tout autre, et même les jeunes résidants, se voient dans l’impossibilité de sonner pour appeler le locataire pour leur ouvrir la porte).

Nous sommes donc, depuis quelques temps perpétuellement malmenés et dérangés dans notre quotidien.

La porte du système électrique dans le hall n’a d’ailleurs toujours pas été remplacée (nouvelle photo) . Il est hors de question de tolérer que ce climat malsain perdure.

J’ai essayé en vain de prévenir le gardien et ai donc laissé un message sur le répondeur du jour.

Merci à la CGL pour ce que vous pourrez faire pour nous venir en aide et nous faire remettre encore une fois en sécurité.

Bien cordialement. 

Madame P.

Notre réponse :

 

Bonjour, Madame P.

 

Je vous informe que notre gardien, Monsieur Smail ABOULGHAZAL est déjà intervenu auprès de l’entreprise qui doit réparer en urgence ce boîtier d’interphone. Son intervention est prévue pour demain 2 avril 2019.

Comme vous l’illustrez, nous avons de gros problèmes de vandalismes graves de toutes sortes.

C’est pourquoi, nous demandons que l’on nous communique le nombre annuel des incivilités subies sur nos résidences. Car elles provoquent à la fois, directement à l’Office, et indirectement aux locataires,  ces surcoûts qui nous retirent une part du budget destiné aux réparations et aux entretiens de nos résidences Fraternité et Égalité qui sont ainsi lourdement retardés.

En coupant volontairement l’éclairage pour cacher certains commerces clandestins, des vandales mettent tout le chemin allant depuis le parking MP8, jusqu’au 64, Boulevard de Pesaro, dans le noir tous les soirs et toutes les nuits depuis des mois.

Résultat : votre voisine, Madame N. est tombée dans le noir et s’est blessée la jambe qu’elle ne s’était pas encore cassée.

Elle revient de l’hôpital.

Nos gardiens signalent régulièrement ces actes scandaleux, sans obtenir de résultat.

Quand il s’agit de remplacer à l’extérieur de nos immeubles sur la voie pompier « une ampoule grillée », ou un câble électrique coupé ; c’est désormais de la responsabilité de la société Paris-La-Défense.

Mais, comme il s’agit ici de vandalisme pour couper l’éclairage dans un but de trafique commercial ; c’est de la responsabilité de tout le monde :

  •  les locataires de nos deux résidences,
  • la Direction de Proximité de Hauts-de-Seine Habitat,
  • Paris-La-Défense,
  • la Mairie de Nanterre,
  • le Commissaire de Police de Nanterre,
  • le Préfet des Hauts-de-Seine,

car chacun doit être citoyen et a le devoir d’intervenir pour réclamer et obtenir pour tous le Droit de vivre en paix et en sécurité.

Si, cela semble simple à dire ; c’est terriblement compliqué à réaliser lorsqu’on manque de citoyens (qui veillent à l’intérêt général) en agissant, et qu’on déborde de consommateurs (qui ne s’intéressent qu’à leur cas particulier) en se contentant de râler.

Heureusement que nous pouvons compter sur la Direction de Proximité de Nanterre de Hauts-de-Seine Habitat OPH pour nous écouter et répondre à nos demandes, dans la mesure de ses moyens.

Encore faut-il savoir la solliciter, et c’est ce que s’évertue de faire votre Association CGL.

Amitié.

Christian-Paul   LAÎNÉ

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)