Rectifications à faire sur l’Attestation sur l’honneur pour le changement des garde-corps de nos balcons

20 janvier 2019

.

 

Monsieur Mohammed SELMET.

 

Nous voulons attirer votre attention sur quelques problèmes de communication concernant « l’attestation sur l’honneur » que vous avez distribuée aux locataires.

Cette lettre est adressée aux locataires des résidences Fraternité et Egalité, mais il n’est fait mention que de la seule rue Salvador Allende (résidence Égalité).

Les locataires du Bd de Pesaro (résidence Fraternité) peuvent ne pas se sentir concernés.

Plusieurs d’entre eux nous ont déclaré que c’est le seul motif de leur refus de remplir cette attestation, tout en se plaignant que HDS H semble ne  faire de l’entretien que pour les locataires de l’autre résidence, et pas pour eux.

D’autre part, vous n’avez pas indiqué où les locataires doivent remettre ce document après l’avoir rempli.

Vous n’avez fait aucune mention des modalités d’intervention de la société en charge d’évaluer la vétusté des garde-corps ne nos balcons.

Il est souhaitable de demander aux locataires leur numéro de téléphone, afin que les intervenants (gardiens, experts des attaches et entreprises devant poser de nouveaux garde-corps) puissent  informer de leur passage et d’arrêter avec eux, la date et l’heure de leur passage sur leurs balcons.

Nous pensons que ces compléments d’information peuvent permettre d’éviter des retards dans la réalisation des travaux.

Dans l’intérêt de la sécurité des locataires, nous vous faisons confiance pour diligenter une information plus efficace .

Cordialement.

Christian-Paul   LAÎNÉ.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


– Nous avons gagné la rénovation de nos garde-corps. (Mode d’emploi).

20 janvier 2019

.

Bonjour, chers amis.

Vous pouvez consulter de nouveau notre article publier le 2 Août 2018,où nous rappelions notre demande répétée de rénovation des attaches de nos barres d’appui (garde-corps) sur nos balcons,en prenant pour exemple l’une de nos adhérentes de la résidence Fraternité ; mais la résidence Égalité est également concernée.

Cliquez sur ce lien :

 https://frategal.wordpress.com/2018/08/02/renover-les-attaches-des-barres-dappui-des-balcons/

 

Vous recevrez bientôt la lettre de Monsieur Damien VANOVERSCHELD, le Directeur Général de Hauts-de-Seine Habitat qui nous annoncera officiellement que nous devrons laisser  libre accès à  nos balcons, aux agents techniques devant expertiser les attaches de nos barres d’appui de balcon.

Durant l’exécution de cette expertise, pour des raisons de sécurité et pour rester couvert par l’assurance de notre logement, il nous sera (à nous et à nos enfants) temporairement interdit de nous rendre sur nos balcons.

Pour rendre visible et clair cette mesure de sécurité temporaire, pour matérialiser cette interdiction, notre gardien posera des rubans rouges et blancs de chantier autour de nos balcons et de nos barres d’appui.

Aussi, avant que l’opération de l’expertise puisse démarrer ; nous vous recommandons de prendre rendez-vous avec votre gardien pour lui laisser l’accès libre à votre balcon, puis plus tard, de prendre un nouveau rendez-vous avec les agents chargés de réaliser l’expertise.

Indiquez donc à votre gardien, ou rappelez lui votre numéro de téléphone pour fixer avec lui et les experts vos rendez-vous chez vous.

Après la réalisation de cette expertise, il en résultera une évaluation des coûts et moyens à mettre en œuvre pour réaliser les changements des garde-corps.

Enfin, de nouveau, nous devrons laisser libre accès aux ouvriers devant  changer nos garde-corps

L’exécution de tout ceci,  correspondra déjà à un gros investissement financier pour Hauts-de-Seine Habitat, mais que nous attendions depuis longtemps.

Ce sera pour les locataires une première étape dans le ravalement et la rénovation des balcons et aussi des façades et des terrasses.

Nous y reviendrons plus en détail, un peu plus tard.

Pour votre Association CGL des résidences Fraternité et Égalité, il s’agit d’une première victoire qui permettra aux locataires de nos deux résidence (si ces travaux sont rapidement effectués) de mieux vivre une bonne année 2019.

Amitié.

 Christian-Paul   LAÎNÉ.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)

.

 

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


1er janvier 2019 : Hauts-de-Seine Habitat passe à la comptabilité commerciale

27 décembre 2018

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Hauts-de-Seine Habitat nous communique : des trappes passe-paquets pour collecter nos ordures

15 décembre 2018

.

L’Association CGL des résidences Fraternité et Égalité, souhaite la mise en place d’un dispositif semblable aux pieds de la résidence Fraternité.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Résultats du 13 décembre 2018 des élections des représentants des locataires au C.A. de HDS Habitat

14 décembre 2018

Bonsoir, chers amis.

Voici le résumé des résultats des élections des représentants des locataires

au Conseil d’Administration de Hauts-de-Seine Habitat.

du 13 décembre 2018.

Sont arrivés classées dans l’ordre des suffrages exprimés, les listes suivantes :

1ère : la CNL a 2 élus.

2ème : l’UNLI a 1 élu.  

3ème : la CGL a 1 élu.  

4ème : la CSF a 1 élu.

5ème : le DAL n’a pas d’élu.

6ème : la CSCV n’a pas d’élu.  

.

Grâce à vos suffrages ;

je suis heureux d’être votre tête de liste, élu de la CGL.

Vous trouverez tous les détails  sur le Procès Verbal de ces élections

qui se trouvent ici, plus bas.

Amitié.

Christian-Paul   LAÎNÉ

.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Monsieur Salem AKREMI n’a plus d’eau chaude depuis 22 jours

14 décembre 2018

Bonjour, Monsieur Smail ABOULGHAZAL.

 

Je viens d’avoir Monsieur Mohamed SELMET au téléphone.

Il est malade.

Il m’a demandé de vous saisir du problème de Monsieur Salem AKRÉMI qui habite le logement 16054, au 60, Boulevard de Pesaro de la résidence Fraternité .

Depuis au 22 jours, il n’a plus d’eau chaude à ses robinets et plus de chauffage à ses radiateurs.

Aussi, nous vous prions de bien vouloir, très rapidement visiter Monsieur Salem AKRÉMI, pour faire un diagnostique technique de ses pannes.

Ensuite, nous vous demandons de bien vouloir faire intervenir en urgence les services techniques de la Direction de Proximité de Nanterre de Hauts-de-Seine Habitat, pour rétablir les circuits d’eau chaude de ce locataire.

Bien cordialement.

Christian-Paul   LAÎNÉ

 

Réponse de la Direction de Proximité de Nanterre de Hauts-de-Seine Habitat.

Bonsoir Monsieur LAINE,

 

Monsieur AKREMI est passé mardi matin en direction de proximité pour nous affirmer que la situation qui affecte son logement n’est toujours pas rétablie.

J’ai aussitôt appelé l’entreprise DALKIA afin qu’une équipe puisse être mobilisée. Dans l’après-midi un constat sur place a été fait. Depuis la première coupure du mois de novembre dernier destinée à tenter de réparer les fuites situées dans le vide sanitaire du 54, du fait de la vidange et la remise en eau, des dépôts calcaires se sont  déplacés dans le réseau. Les technicien de chez DALKIA ont écarté toutes les hypothèses et ont diagnostiquer un bouchon depuis l’installation du niveau supérieur. Après avoir tenté d’intervenir depuis le logement 64, l’installation finalement en défaut serait celle du logt 65.

Le logement était inaccessible. Après avoir sécurisé le cadre juridique dudit logement, je vous confirme avoir demandé une intervention pour l’ouverture de la porte et ce dès le lendemain matin. Une fois celle-ci ouverte une équipe de DALKIA est intervenue pour réaliser les opérations qui s’imposaient.

Cette intervention a permis de rétablir le service du à Monsieur AKREMI.  Je vous confirme que tout a été mis en œuvre afin de permettre la résolution du trouble subit.

Espérant avoir répondu aux attentes que vous portez et dans l’attente de vous lire.

Bien cordialement,

Michael GIRARD

Adjoint au Directeur

Direction de proximité de NANTERRE

HAUTS-DE-SEINE HABITAT – OPH

 

Aujourd’hui, Monsieur Salem AKREMI est ravi, heureux d’avoir retrouvé son eau chaude dans son logement.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)


Réponse municipale à notre appel au secours pour remplacer nos médecins à la retraite.

14 décembre 2018

.

Messieurs,

J’ai bien reçu votre courriel concernant la fermeture prochaine du cabinet de médecins généralistes du 62 boulevard Pesaro. Les docteurs Rey et Roussef m’ont confirmé qu’ils faisaient valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier prochain.

Ils m’ont également confirmé avoir longtemps cherché des successeurs, sans succès malgré les aides prévues par l’ARS. C’est la mort dans l’âme, et avec une certaine colère à l’encontre de leurs jeunes confrères, qu’ils laissent 3000 patients sans médecin traitant.

Cette situation déplorable est la conséquence de multiples facteurs.

Tout d’abord et en premier lieu, nous payons encore la baisse du numerus clausus décidée dans les années 80 et 90, qui a fait passer le nombre d’étudiants admis aux études de médecine de 8671 en 1977 à 3576 en 1997. Il s’agissait, pour les différents gouvernements qui ont mis en œuvre cette baisse, de réduire les dépenses de santé en réduisant l’offre de soins, comme si le fait de tomber malade dépendait de la présence d’un médecin à proximité.

Le numerus clausus a augmenté depuis cette date pour atteindre 8205 en 2018, mais du fait de la durée des études de médecine, les résultats de cette hausse mettront du temps à se diffuser sur tout le territoire.

Autre facteur, la France reste encore trop attachée à la médecine libérale et à son corollaire, la liberté d’installation des médecins. Pourtant, c’est bien la collectivité qui finance les études des futurs médecins et qui garantit, via l’assurance-maladie, la solvabilité de leurs patients. Mais aucun gouvernement n’a eu le courage d’exiger des nouveaux médecins, en contrepartie, qu’ils exercent pendant quelques années au moins dans les territoires les moins pourvus.

Enfin, il est indéniable que le quartier du Parc souffre d’une image très dégradée qui contribue à dissuader les médecins d’y ouvrir leur cabinet. C’est d’ailleurs pour changer cette image et introduire plus de mixité sociale dans le quartier que la municipalité a mené de nombreux travaux de réaménagement et initié une vaste concertation sur l’avenir des tours Aillaud. 

En attendant que ces efforts portent leurs fruits, que peut-on faire pour permettre aux habitants du quartier de se soigner ?

Historiquement, Nanterre investit depuis longtemps dans la santé de ses concitoyens, bien que la santé ne soit pas une compétence municipale. Aujourd’hui, la Ville consacre ainsi X millions par an pour promouvoir l’accès aux soins pour tous, dans un contexte budgétaire difficile.

L’accès aux soins pour tous passe d’abord par le soutien à la médecine libérale, en facilitant l’installation de médecins libéraux. La Ville accompagne ainsi tous les médecins qui souhaitent s’installer à Nanterre, ce qui a notamment permis l’installation du Médipole dans le quartier Université ou d’une maison de santé sur l’avenue Clémenceau.

Mais l’impossibilité des docteurs Rey et Roussef à trouver un successeur montre que le soutien à la médecine libérale ne saurait suffire pour lutter contre la désertification médicale. C’est la raison pour laquelle 3 centres municipaux de santé existent sur le territoire de la ville, dont celui du Parc.

Les centres de santé municipaux proposent, aux tarifs conventionnés de secteur 1, c’est-à-dire sans dépassement d’honoraires, des consultations de médecine générale et de spécialistes. Ils peuvent également être considérés comme médecins-traitants. Le centre municipal de santé du Parc propose des consultations de médecine générale et la Ville étudie la possibilité d’y ouvrir des consultations supplémentaires. 

Tels sont, messieurs, les actions menées par la municipalité pour faire face à la pénurie de médecins dans le quartier du Parc, alors même, encore une fois, qu’il ne s’agit pas d’une compétence communale et que l’Etat s’emploie à rogner les moyens de la Ville.

Veuillez recevoir, Messieurs, l’assurance de ma considération distinguée.

Habiba BIGDADE

Adjointe au maire de Nanterre, déléguée à la santé et aux politiques prévention santé.

Pour lire les articles des mois et années précédents, cliquez tout en bas de la colonne de droite sur ARCHIVES —)